abordages

Chaud de tendresse

Rentrer chez toi fin cuit,

Si tard que la nuit elle-même s’est endormie.

Tituber dans l’escalier, grincer les portes,

Heureux d’avoir revu un ami et fêté,

Fêté à en perdre la voix et la raison.

Rentrer chez toi et trouver un plat – sur la table.

Il y a du vert, de l’orange et des condiments.

Il est si beau qu’il pourrait être encore chaud.

Mais toi, pauvre diable,

T’as englouti une terrible pizza-donner,

Dans un kebab tenu par des Chinois.

Tu as bu et mangé pour plusieurs semaines,

Comme si l’ami avait déclenché le gout des réserves.

Mais le plat, là, un peu flou,

Encore chaud de tendresse,

Ce plat hurle malgré lui

Que tu vis avec une femme extraordinaire.

 


 
Leo S. Ross
4 mars 2018

 
 
 
 
 
Partager sur Twitter  |  Partager sur Facebook
 

Afficher les commentairesMasquer les commentaires


 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Poster un commentaire ?



Votre message



Pour créer des paragraphes laissez simplement des lignes vides.

Creative Commons - BY - NC - ND

Tous les textes, images et sons de abordages sont publiés selon les termes de la licence Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification - 3.0 | Initial caps created by briarpress.org, under CC licence.