abordages

Chaussées

Un jour il n’y aura plus de goudron

Moteurs morts d’essence qui agonisent

Sur les pellicules noirâtres des villes

C’en sera le bout, de rapiécer les rues

Peut-être les glaces auront-elles fondu

Échaudées sur l’échelle de nos défaites

Peut-être les ours blancs auront-ils disparu

Écrasés par nos ventres gras

Balafrer la terre sera devenu vain

Pourtant

Nous pourrions, avant

Avant que le sol noir des cités ne fonde

Avant, déchausser les pavés

Gratter et surgir

Vieilles bombes oubliées sur nos champs de bataille

Ils empliraient nos mains comme un liquide dur

Et malgré leurs angles et malgré leur inertie

Et malgré tout

Ils apprendraient à voler vers l’ordre et ses forces

 

 


 
Leo S. Ross
28 mars 2018

 
 
 
 
 
Partager sur Twitter  |  Partager sur Facebook
 

Afficher les commentairesMasquer les commentaires


 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Poster un commentaire ?



Votre message



Pour créer des paragraphes laissez simplement des lignes vides.

Creative Commons - BY - NC - ND

Tous les textes, images et sons de abordages sont publiés selon les termes de la licence Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification - 3.0 | Initial caps created by briarpress.org, under CC licence.