abordages

Rééducation sentimentale

Au goulag de l’amour qu’elle t’a condamné,
La femme qui t’aimait moins que sa musique.

Relégué aux plaines d’où ne déborde que son silence,
Froides, si froides que même les arbres en pleurent,
Tes illusions noyées coulent dans les poubelles de l’histoire.

Qu’il nous en a fallu, avec les frères,
Qu’il nous en faut et qu’il nous en faudra,

Des rires et des verres,
Des ruades et des poings,

Pour qu’à marche forcée
Tu retrouves, loin de l’archipel des saules gelés,

L’idée d’un amour,
D’une île où aborder,
D’une femme accordée.


 
Leo S. Ross
29 décembre 2013

 
 
 
 
 
Partager sur Twitter  |  Partager sur Facebook
 

Afficher les commentairesMasquer les commentaires


 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Poster un commentaire ?



Votre message



Pour créer des paragraphes laissez simplement des lignes vides.

Creative Commons - BY - NC - ND

Tous les textes, images et sons de abordages sont publiés selon les termes de la licence Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification - 3.0 | Initial caps created by briarpress.org, under CC licence.