abordages

ville de verre

Une ville abandonnée, transparente seule et humide

Nous n’y sommes rien, écrasés de lumière crue

Des ponts de verre cachent les maisons vides

Des courants d’air hurlants glissent sur les rues

Tours de verre les unes dans les autres

Les trottoirs qui croisent sont déjà perdus

La place et les hauteurs ont chassé les êtres

Ces destroyers de verre ont des ancres nues

Nous, noyés dans ce cruel silence de vent

Nous n’avons rien à attendre d’un monde

Qui nous ignore, celui que nous rêvons d’avant

Tout prend corps quand nos mains chassent

Accrochées de nos mots laissés au temps

Ma femme, je sais que le sens est là

Sur ces réponses à jamais gravées

Dans nos souffles emmêlés et de nos peurs écartées

Nous irons ailleurs


 
Leo S. Ross
8 octobre 2006

 
 
 
 
 
Partager sur Twitter  |  Partager sur Facebook
 

Afficher les commentairesMasquer les commentaires


 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Poster un commentaire ?



Votre message



Pour créer des paragraphes laissez simplement des lignes vides.

Creative Commons - BY - NC - ND

Tous les textes, images et sons de abordages sont publiés selon les termes de la licence Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification - 3.0 | Initial caps created by briarpress.org, under CC licence.