Leo S. Ross

J’écris, je fabrique des choses en bois, je lis parce qu’une vie ne suffit pas, j’ai parcouru des contrées froides et venteuses. Je ne vis pas que de ça, faut dire. Obéir est une crasse et le monde en crève. Bébé, j’allais en moto. De temps en temps je prends le large – en bateau, la nage c’est pour les poissons.

leo@abordages.net

S’inscrire à la newsletter: envoyer un courriel à leo@abordages.net avec pour objet Inscription

Mastodon https://piaille.fr/@leosross | Facebook https://www.facebook.com/leosross

~ Poèmes ~
Les pigeons | Essence | Arrache ton cœur | Chaussées | Le cavalier | Chaud de tendresse | Dépressions | Machine et cintres | De su vida | Hirondelles | Cuando no están | Vancouver | Les gens qui râlent | La rose et le laurier | Arcueil | L’oiseau-hasard | Texte pour adultes | Basel | Roses d’hiver | Corps et âme | Trieste | Cork | Rome | Le réverbère | Une chance que les taureaux n’aient pas de plumes | Le chant debout | En la planchada de ese barco | Cicatrices | Vilnius | Arêtes conjugales | Rabat | Rééducation sentimentale | Mots à Hlynur | La fin d’un voleur de sueur | Ville de verre | Abîme intime | Sur l’autre rêve

~ Nouvelles ~
Une nuit au concert, ou comment aller au concert avec un masque d’humanité | Manifestations (extrait d’un roman non encore publié) | Avant mai, histoire croisée du 1er mai et d’une cloche utilisée en 1901 en Argentine pour la revendication de la journée de 8 heures | Le coût de l’incommensurable, la découverte chez les pythagoriciens des incommensurables – ces nombres qui ne souffrent pas d’être représentés en fractions – et la fiction de ce qu’il advint de leur découvreur | Mare nostrum, sombre naufrage anthropophage en Méditerranée | L’atelier de mécanique navale, Buenos Aires

~ Livres ~
Déserter, quitter la guerre, quitter l’armée, ou ne pas déserter les dogmes obtus, les mathématiques et le douloureux souvenir des camps, un livre de Mathias Enard | Le silence et la colère, le dernier roman de Pierre Lemaitre, une suite très réussie à « Le grand monde » | Littérature réactionnaire, « Lorsque le soleil de la culture est bas sur l’horizon, même les nains projettent de grandes ombres » | Le puits, un livre évitable d’Iván Repila | Des châteaux qui brûlent, lutte sociale et colère intelligente, un roman d’Arno Bertina | Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce, réflexions sur l’effondrement, de Corinne Morel Darleux | Magellan, par les vents et par le verbe, biographie du premier circumnavigateur, par Stefan Zweig | La Patagonie rebelle, souvenons-nous de ces hommes et de ce qu’ils ont fait, et faisons-leur honneur, un livre d’Osvaldo Bayer | Changer le cours de l’histoire, un article de David Graeber et David Wengrow, paru en 2018, où ils bouleversent les clichés sur la « révolution agricole » et l’apparition des inégalités (cet article préfigure clairement « Au commencement était… une nouvelle histoire de l’humanité », paru en 2021) | Littérature banale, du style effroyablement banal d’un écrivain tendance | Amerigo, la magnifique histoire du nom de l’Amérique par Stefan Zweig | La Uruguaya, una novela de Pedro Mairal, un pasaje a la adultez | Bad girl, superbe plongée dans la soute d’une écrivaine, au cœur d’une femme – où l’on démontera aussi un peu des trucs freudiens – de Nancy Huston | Caprice de la reine, les impériaux glands, mes chênes, le superbe style de Jean Echenoz | Ce que la vie signifie pour moi, fulgurante déclaration de Jack London, où l’on voit aussi la matière qui fera son magnifique Martin Eden | La baleine dans tous ses états, ou comment rejoindre le parti de la baleine, de François Garde | Voyage au pays des Mapuches, rencontre d’un peuple fier et combatif qui n’a jamais renoncé, par Alain Devalpo | Tristesse de la terre, naissance du spectacle étasunien, la construction du mythe du Far West, dans le grand style d’Éric Vuillard | Recyclage de critique, parce que ça fait plus de 20 ans que je dis que Houellebecq est mauvais, et mauvais | Et si le temps n’existait pas ? un incroyable voyage dans les profondeurs de la physique, par Carlo Rovelli | Resistencia libertaria une passionnante interview qui raconte l’histoire méconnue d’une résistance libertaire à la dernière dictature Argentine

~ Politique ~
De l’espoir en l’inquiétude, ce qu’enfantera l’union de l’inquiétude et de l’espoir ne sera pas serein | Pas de retraite, décembre 2019, retraite à 64 ans, Macron, faire payer les pauvres | Suprême recours, une possibilité, « considérant qu’il est essentiel que les droits de l’Homme soient protégés par un régime de droit pour que l’homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l’oppression… » | Pensées critiques, définitions, histoire et limites | Les murs de la critique, considérations sur les théories critiques contemporaines, leurs limites en particulier, ainsi que quelques idées pour produire de nouvelles pensées critiques | Santiago Maldonado, desaparecido, disparition et mort d’un militant libertaire en Argentine | De l’espoir en sommeil, considérations sur l’espoir, sorte d’insomnie de l’éthique | Vote antifasciste et abstention, élection présidentielle de 2017, 2e tour | Présidentielle 2017, élection présidentielle de 2017 | 2017 presidential election : letter to my friends living out of France, explications sur ce qu’est Macron, en 2017, à des amis étrangers | Bon sens, l’eurêka du sot | Une fin pour un début, analyse de la fin du cycle de l’illusion réformiste | Mouvement des debout, souvenirs de mon père | Réflexions sur le rude 13 novembre 2015, de l’islamisme en fascisme | Notes d’un référendum à une capitulation, chronique d’une trahison réformiste | Pour une haute mer ouverte, le monde est devenu nôtre par la proue des navires et la mer ne devrait pas être le cimetière d’une Europe malade de son incestueuse volonté d’entre-soi | Le temps des confusions, parce que l’époque n’est pas à la modération, que la revendiquer, c’est alimenter la confusion | L’élégance et la crasse, Erri De Luca et un technocrate européen | Charlie, des assassins dans ma ville | Rhinocéros blanc, quand disparaissent les derniers | L’imposture économique, de l’absence de légitimité scientifique des économistes libéraux | Le gouvernement des actionnaires, un texte de 2014 où Macron apparaissait déjà sous sa pâle lumière | De l’existence des classes sociales, qui naissent de ce que nous faisons et d’où pourront jaillir d’autres futurs | Au-delà du classicisme syndical et révolutionnaire, un vieux texte de 2004 dont je partage encore l’essentiel des idées… Ce qui y manque me saute maintenant aux yeux

~ Images ~
Anatomie d’une chute, un film de Justine Triet, une intuition négative | Les colons, un film de Felipe Gálvez sur la colonisation du sud de l’Amérique | Fougère givrée, les spores glacés | Howard Zinn – Une histoire populaire américaine, un documentaire où l’on approchera une autre histoire des USA | Nostalgie de la lumière, les étoiles et l’humanité

~ Technique ~
Je m’astreins à maintenir www.abordages.net par goût de l’autonomie. Il est construit grâce au logiciel https://gohugo.io un générateur de sites écrit en Go. Pas de cookies.

 

~ ~ ~

 

Papa